La découverte des vêtements désimpactés d’Ecclo

La découverte des vêtements désimpactés d’Ecclo

Pour ce premier article mode de l’année, j’ai l’honneur de vous présenter Ecclo, une toute jeune marque française qui revisite la mode éthique et propose d’aller plus loin sur le chemin de la confection vestimentaire. Cela fait déjà un an que j’évoque ce sujet ici, et à chaque nouvelle découverte, il en ressort qu’il existe autant de manières de produire de façon éthique que d’enseignes. La mode éthique est un domaine très riche, qui a le courage de se remettre régulièrement en question et de réfléchir à de nouvelles méthodes pour diminuer davantage son impact environnemental. Aujourd’hui, Ecclo propose d’assumer les limites d’un objectif de mode parfois inatteignable, qui voudrait qu’une pièce produite éthiquement ait été conçue de A à Z sans engendrer la moindre pollution pour un coût final le plus bas possible…

Quelques mots à propos d’Ecclo…

Ecclo a donc choisi d’utiliser, pour la confection de sa gamme de vêtements, des tissus qui existaient déjà mais qui n’étaient pas exploités et qui étaient probablement destinés à dormir encore pour de longues années dans des entrepôts. Ecclo se fournit en France et donne donc une seconde chance et une deuxième vie à des matériaux délaissés, déjà produits mais inutilisés, parfois pour de mauvaises raisons.

La question de la matière première étant désormais élucidée, il restait à mettre au point la méthode de fabrication des pièces. Dans cette logique, les vêtements Ecclo sont fabriqués en France, dans des ateliers proposant un vrai savoir-faire et des conditions de travail décentes, sur lesquelles il est plus aisé d’avoir un œil.

Ecclo a poussé la recherche jusqu’à se procurer, pour la majeure partie de cette première collection, des tissus en coton bio, filés, teints et tissés en France.

Enfin, cette jeune marque cherche à établir le prix le plus juste pour chacune des pièces vendues. C’est la raison pour laquelle elle se détache naturellement des périodes de soldes. D’ailleurs, le site était en “pause”, complètement à l’arrêt durant le Black Friday, et c’était bien la première fois que je voyais une telle initiative.

Et ce qui pourrait être un point faible pour beaucoup, mais qui ne me pose pas particulièrement de problème, c’est la petite quantité de pièces produites pour chaque modèle. La quantité de restes de tissus étant limitée, Ecclo ne dispose que d’un faible stock de matière pour produire chacune des pièces proposées. Mais cela permet aussi de mieux se différencier; j’ai toujours eu un pincement quand je remarquais une personne portant la même tenue que moi quand j’étais plus jeune. S’il y avait plus de place sur le marché pour des enseignes comme celle-ci, plus grand monde ne subirait ce désagrément !

Les pièces Ecclo

J’ai reçu deux pièces de la marque afin de vous les montrer portées et vous transmettre mon avis sur leur qualité.

La première pièce est une chemise à manches courtes bleu foncé, que l’on noue à la taille. Elle apporte un côté décontracté au look, notamment associée à une paire de jeans, et j’ai eu un grand coup de cœur pour son bleu profond. Les coutures sont blanches; c’est un détail qui rappelle les jeans une fois encore. Elle est confectionnée à partir de coton bio, filé, teint et tissé en France.

La seconde pièce est un pantalon kaki droit, à taille haute, que l’on peut retrousser. Il est également confectionné à partir de coton bio, filé, teint et tissé en France. Pour l’hiver, je l’ai associé à un pull à col roulé beige en angora. Il fera un excellent pantalon de printemps et d’été, tant il est confortable à porter. Ici, des coutures blanches soulignent une nouvelle fois le souci du détail des créateurs.

Les deux pièces ont été fabriquées dans les Vosges.

Vous pouvez retrouver la chemise en cliquant ici et le pantalon en cliquant ici.

Conclusion

Vous pouvez retrouver le site d’Ecclo en cliquant ici. La marque propose des shorts, une robe et d’autres tops très jolis, ainsi qu’une belle gamme de vêtements pour les hommes. La fin du mois de février sera également l’occasion pour l’enseigne de lancer une campagne de financement participatif sur Ulule afin de l’aider à mieux se développer.

La découverte de la marque m’a permis de m’intéresser à un pan de la mode éthique sur lequel je ne m’étais jamais penchée. Le stockage de matériaux déjà produits et inutilisés pose de nombreuses questions, et la démarche d’Ecclo mérite d’être mieux connue et adoptée par d’autres enseignes. C’est une part du gaspillage que nous connaissons peu, mais celle-ci n’est pas moins dévastatrice que la part visible que nous pouvons apercevoir à chaque coin de rue.

Que pensez-vous de la démarche d’Ecclo ? Donnez-vous également une seconde chance aux objets ou aux vêtements qui vous entourent ?

Je vous embrasse, à très vite.

mode ethique

 

Les produits présentés dans cet article m'ont été envoyés gratuitement

8 Laissez-moi un p'tit cœur pour m'encourager !


22 commentaires concernant “La découverte des vêtements désimpactés d’Ecclo”

  • Hello Estelle,

    Encore une fois, cette marque que tu exposes présente une éthique qui me touche. Et tu mets en évidence un problème de gaspillage que nous ne connaissons pas pour la plupart. Cette marque est un Bel exemple et il serait bon qu’il soit en effet suivi. Je suis moi-même en plein bouleversement chez moi concernant mon mode de consommation. Je boude de plus en plus les grandes enseignes pour me tourner vers des marques justement plus respectueuses. Et celle que tu présentes me plaít beaucoup.
    Ta chemise est magnifique, elle te va vraiment très bien et ce fut un vrai plaisir de lire ta revue. Il me me tardait de découvrir un nouvel article signé de ta belle plume!
    Gros bisous et un bon mercredi à toi
    Valérie

    • Coucou Valérie,
      L’évolution de ton mode de consommation fait plaisir à voir. Je trouve que de plus de en plus de monde parvient à s’affranchir du piège de l’accumulation de biens inutiles et/ou fabriqués dans de très mauvaises conditions, et cela redonne beaucoup d’espoir.
      Belle journée à toi !

  • Coucou,

    je ne connaissais pas du tout cette marque mais j’aime beaucoup leur démarche ! C’est vrai que j’essaye d’acheter moins et mieux, pas toujours facile de trouver des shops sympathiques ! En tout cas Ecclo propose des produits vraiment sympa ! Je me laisserais peut être tenter par leur projet Ulule !

    Bisous

    • Bonjour Lucie,
      Pour ce qui concerne tes achats, le seconde main est vraiment une mine d’or aussi, en plus d’être bon marché. J’ai hâte de voir la campagne débuter !
      Bonne journée

  • Ha Estelle, tu devines déjà ce que je pense de cette démarche ! Il y a “fort fort longtemps”, l’une de mes proches cousines ouvrait LA première friperie de Poitiers (en fait, on ne connaissait pas encore vraiment ce genre de boutique) …et plus globalement, c’était une pionnière dans ce domaine par son approche du vêtement. Chez elle, on trouvait (et on trouve toujours) des vêtements de secondes mains, mais pour certains, elle ne se contentait pas de les revendre, elle y ajoutait sa touche, ce “petit truc en plus” qui le rendrait unique ! Chez moi, la mode est depuis longtemps passée par la fripe, ou la couture…Donc, la démarche de cette jeune entreprise me parle tout à fait et je trouve ça vraiment bien de leur part. Le hasard fait qu’il y a quinze jours, dans “Grands reportages”, ils suivaient une femme qui a lancé une collection de vêtement avec des tissus “non utilisés”…mais plus particulièrement, une sorte de tissu : des rideaux ! lol. C’était vraiment intéressant. Si tu as le temps et l’envie,je pense que tu peux le regarder en replay sur la Une 😉 Merci beaucoup pour cet article et bravo à cette entreprise que j’ai découvert également sur insta…grâce à toi il me semble bien ! 🙂 <3 Gros bisou ma douce Estelle et très belle fin de semaine 🙂 <3

    • Coucou Nathalie,
      Oui ! Je me souviens tout à fait de ta cousine, tu m’en avais parlé il y a quelques mois. Je trouve que la multiplication de ces démarches de “récupération” montre un signe d’amélioration du mode de consommation des gens, même si ce n’est pas encore la norme.
      Ravie de t’avoir permis de les découvrir, le projet est on ne peut plus louable.
      Bonne journée

  • Bonsoir Estelle,
    De plus en plus de marques se mettent à une mode plus éthique et plus responsable ! et si c’est du Made In France, c’est super ! on ne trouve pratiquement plus de vêtements fabriqués en France et c’est bien dommage ! Les friperies et les sites de revente ont le vent en poupe, on commence à changer nos habitudes !

    Ta chemise est très jolie avec son petit noeud 😉
    Bisous et bonne soirée !

    • Coucou Val,
      Oui c’est de plus en plus difficile malheureusement, et les initiatives sont plus discrètes car les moyens de communication plus limités que pour de grosses enseignes.
      Merci beaucoup pour ton retour,
      Bonne journée

  • Coucou Estelle,
    C’est très intéressant (et intelligent) de donner une deuxième vie à des tissus délaissés ! Et comme toi, le concept de la “petite quantité” ne me pose aucun problème. Jolis modèles en tous cas 🙂
    Bonne journée !

  • Bonjour.
    Je ne connaissais pas Ecclo, mais c’est sur que tu me donnes envie d’en savoir plus et de mieux raisonner mes achats.
    J’essaie de les limiter et c’est déjà une grande avancée pour moi. Ce site pourrait m’aider à avancer. Enfin, quand il fonctionnera, car là, c’est impossible de charger une page.
    Bon week-end.

    • Coucou,
      Je crois qu’il n’y a plus de problème et que le site est accessible.
      Il y a beaucoup de conseils en parallèle des pièces proposées, et on peut encore mieux cerner l’éthique de la marque.
      Bonne journée à toi

  • Coucou Estelle
    C’est amusant car j’avais vu il y a un moment un reportage TV sur une entreprise qui rachetait des tissus inutilisés pour leur redonner vie . Il y a tellement de choses qui sont laissés à l’abandon et même détruit alors qu’ils sont neufs ( tu as dû voir le reportage sur Amazon?). Bref, il est temps de réagir ! Trop de gaspillage qui fragilise notre planète.
    Le concept de cette marque est la réponse écologique la plus adaptée à notre époque. C’est encore une joli partage que tu nous propose avec ton article.
    Bises

    • Coucou Nathie,
      Je n’ai pas vu le reportage sur Amazon mais j’ai suivi un peu les grandes lignes sur Twitter. C’est évidemment une aberration qui pousse à croire qu’on marche sur la tête et qu’il est urgent de réfléchir à ce gâchis.
      Merci pour ton retour en tout cas,
      Bonne journée à toi !

  • Coucou Estelle, tu vas bien?
    Je ne connais pas cette jolie marque, qui a un joli concept de redonner une nouvelle vie à des vêtements ou autre.
    Les vêtements sont joliment confectionnés, tu as reçu 2 très jolies pièces.
    Bisous et très belle journée à toi

  • Coucou ! Merci pour cette jolie découverte et ces informations. Effectivement, on ne pense pas à tous les moyens possibles pour améliorer l’éthique, alors qu’en fait il y en a tellement. Et des plus ou moins simples, mais c’est faisable. C’est d’autant plus déroutant de savoir que beaucoup ne font pas le moindre effort… Mais ça donne envie de bien soutenir ce genre de marque ! Je vais aller faire un tour sur leur site. Encore merci 🙂

    • Coucou Justine,
      Merci beaucoup pour ton retour. C’est vrai qu’une multitude de solutions existent, il n’y a plus qu’à !
      Très contente d’avoir piqué ta curiosité, j’espère que les pièces te plairont.
      Belle journée à toi

    • Coucou Giulia,
      Merci pour ton commentaire, je suis toujours contente de savoir que les bons gestes et la sensibilité éco-responsable gagnent du terrain !
      Bonne journée à toi

Pour laisser un petit mot avant de partir...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.