La routine soins du visage d’une dermatillomane chevronnée

La routine soins du visage d’une dermatillomane chevronnée

Depuis le début du blog, je vous ai présenté de nombreux produits pour prendre soin de l’épiderme du visage. Mais je ne vous ai jamais proposé d’article qui présente du début à la fin ma routine et l’ordre dans lequel j’utilise les produits qui m’accompagnent au quotidien.

soins visage

Mais avant de vous en dire plus à ce sujet, je pense qu’il est nécessaire de vous fournir une petite présentation de ma peau, afin de mieux comprendre les raisons qui me poussent à appliquer certains produits, ainsi que mes besoins en la matière. Il sera plus pratique pour vous de déterminer si nos habitudes et nos natures cutanées ont des points communs.

Une petite présentation de ma peau s’impose…

À 24 ans, ma peau est stable depuis plusieurs années et je suis parvenue à mieux comprendre ses caractéristiques. Celle-ci est plutôt normale, avec parfois quelques petites zones de sécheresse. Elle n’est pas particulièrement sensible et réactive mais peut vite me faire comprendre lorsqu’un soin ne lui convient pas. A priori, je pense être du côté des chanceuses car elle est peu capricieuse; le temps des bourgeons est désormais lointain malgré un arrêt de la pilule. Je n’ai pas de cicatrices, ni de taches d’hyperpigmentation.

De l’art de bien traiter sa peau

Prendre soin d’elle ne devrait donc pas être problématique, mais c’est sans compter sur un TCI bien tenace qui vient de fêter ses dix ans et dont je ne parviens à me débarrasser tout à fait. En effet, je suis dermatillomane. Cela fait peu de temps que j’ai enfin mis un mot sur cette manie désastreuse, en revanche, cette dernière m’accompagne depuis très longtemps.

C’est à l’adolescence que ce TCI a fait son apparition, et je n’aurais jamais pensé que dix ans plus tard, il serait encore cause de culpabilité et de mal-être. Je ne m’étendrai pas aujourd’hui trois siècles sur le sujet, alors pour vous l’expliquer brièvement, ce trouble consiste, dans mon cas, à créer des lésions cutanées et à vérifier plusieurs fois par heure l’état de la peau. Pour ma part, et bien sûr pour plus de plaisir, c’est mon visage que j’ai toujours “préféré” attaquer. Presque chaque soir, c’est tolérance zéro ! Rien ne doit dépasser et même si rien ne dépasse, ça mérite tout de même quelques petits coups d’ongles par ci, par là…

La dermatillomanie affecte la vie sociale, empêche parfois de sortir de chez soi, provoque un sentiment de culpabilité et détruit l’estime de soi. En un mot comme en cent, ce TCI pourrit la vie.

Cependant, plus les années passent, plus je parviens à prendre le dessus sur ce trouble. Les grosses crises sont moins fréquentes que jadis. Mes séances sont moins longues et ont donc moins de conséquences. Il y a même de rares soirs où je ne touche à rien. Tout dépend de mon humeur, de mes soucis du moment, de mes interrogations ou de mon envie de me venger de moi.

Aujourd’hui…

Mais tout n’est pas encore rentré dans l’ordre et il m’arrive, au moins une fois par mois, de commettre des dégâts qui se voient durant plusieurs jours. Bien sûr, l’obsession de la vérification est tenace et inchangée. Pour éviter de toucher à mon visage au cours de la journée (oui ! rappelez-vous, je vous en parlais ici et je vous déconseillais fortement de le faire), je me débrouille pour vérifier que tout est bien en place. Pour cela, le reflet d’un PC ou d’une lame de couteau est toujours le bienvenu. Afin d’éviter tout débordement, je cache les miroirs de poche et n’en dispose pas près du lit ou du canapé.

Je n’ai jamais souhaité évoquer mon problème avec un professionnel. D’une part car pendant de longues années, j’ai pensé être la seule folle à faire ces choses-là, d’autre part car le sentiment de honte est extrêmement pesant. D’ailleurs, si j’en parle sur ce blog, c’est avant tout parce que je pense être du bon côté du tunnel. Je crois que la sortie n’est plus très loin désormais.

Ma routine soins du visage du soir

Généralement, c’est le soir, avant le coucher, que mes petites obsessions font leur entrée en scène. C’est à la fois malin et pernicieux; je compte sur la nuit pour réparer mes bêtises, et une fois lancée, pourquoi ne pas aller toujours plus loin puisque mon sommeil se chargera de les effacer ? Vous l’aurez compris, même si la plupart du temps je ne commets pas d’énormes dégâts, j’ai besoin de soins qui permettent à la peau de se régénérer. Par chance, je cicatrise rapidement naturellement. Mais je sais que les soins qui m’accompagnent me sauvent la mise et accélèrent le travail de mes plaquettes.

Le démaquillage et le nettoyage

eau micellaire centifolia

Tout débute par un bon démaquillage à l’aide de l’eau micellaire au ginkgo biloba de Centifolia que je vous avais présentée il y a quelques mois. Cette eau démaquille parfaitement le maquillage léger et minéral que j’utilise, elle n’agresse pas la peau ni les yeux. Sa composition est d’origine naturelle à 99%.

Depuis quelque temps, je masse ensuite mon visage à l’aide de la mousse nettoyante Nuage Céleste de Cattier. Je vous l’ai présentée la semaine dernière; c’est un véritable coup de cœur. Elle parfait le démaquillage et le massage procure une détente incomparable. C’est un produit labellisé par Ecocert et Cosmebio, d’origine naturelle à 98,5%. Après utilisation, la peau est vraiment plus nette, douce et prête à passer une bonne nuit.

Je peaufine le nettoyage avec un peu d’eau florale de fleur d’oranger.

L’hydratation

Une fois que ma peau est propre, je passe à l’étape de l’hydratation. Pour cela, seulement deux produits m’aident à étancher la soif de ma peau : d’une part une noisette de gel d’aloe ferox de Phytonorm pour l’hydratation en dehors du contour de l’oeil, d’autre part quelques gouttes du sérum précieux de Terra Lova sur les cernes et les paupières.

aloe ferox

Je vous avais présenté le gel d’aloe ferox dès que je l’ai découvert, il y a quelques mois. Depuis, pas un jour ne s’est déroulé sans que j’en applique matin et soir. Il hydrate la peau et lui permet de cicatriser rapidement. C’est le produit indispensable de ma routine; il m’aide à effacer les petits signes de maltraitance quotidiens.

Pour reposer le contour de mes yeux, je dépose sur mes paupières et mes cernes quelques gouttes du Sérum Précieux de Terra Lova, composé d’huiles essentielles et d’huiles végétales. Son odeur ne me dérange plus et au réveil le regard paraît plus reposé. Utilisé avec parcimonie, il ne fait pas gonfler les paupières.

Enfin, j’hydrate mes lèvres à l’aide du baume au miel de Manuka de Comptoirs et Compagnies. Il les assouplit durablement, grâce à une composition naturelle à 100%. Il évite ainsi la formation de petites peaux sèches pour lesquelles je n’aurais aucune tolérance et que j’arracherais à coup sûr.

Le petit plus

baume moraz

À certains moments, des crises de dermatillomanie plus agressives que d’habitude laissent des stigmates. Pour aider ma peau à cicatriser plus rapidement, j’applique localement le baume réparateur Moraz. Les petites lésions disparaissent en trois jours grand maximum (à condition de ne pas les toucher). Cependant, je n’utilise plus ce baume que très rarement. La composition contient beaucoup d’ingrédients naturels mais également du pétrole et du phenoxyethanol, alors malgré son efficacité, je ne rachèterai pas ce soin. Avec ce baume, je me retrouve confrontée au même problème qu’avec le Carmex : l’efficacité alliée à une composition désastreuse.

Ma routine soins du visage du matin

routine peau

Le matin, j’utilise moins de produits que le soir. J’aime commencer rapidement ma journée et me maquiller sans passer des heures à attendre que les soins pénètrent. Ma routine matinale est donc succincte; j’aime mieux prendre mon temps pour me détendre le soir.

L’hydratation

eau fleur oranger

Je nettoie mon visage à l’eau claire et la tonifie ensuite avec de l’eau florale de fleur d’oranger. Auparavant, j’utilisais de l’eau de rose. Pour changer, je suis passée à l’hydrolat de fleur d’oranger et celui-ci me convient très bien. J’aime sa petite odeur particulière et la sensation de fraîcheur apportée. Quelques petits pschits réveillent ma peau et lui donnent du tonus.

aloe ferox

terra lova

Une fois que l’hydrolat a pénétré, j’utilise de nouveau une noisette de gel d’aloe ferox de Phytonorm pour hydrater mon visage. Puis, j’applique une petite goutte de Sérum Précieux de Terra Lova sur le contour de l’œil. Après plusieurs semaines, j’ai réussi à dompter ce soin que j’utilise en toute confiance juste avant le maquillage. Une seule goutte suffit à assouplir le contour, étant donné que le soir, celui-ci est hydraté en profondeur grâce à une plus grande quantité de produit.

Le petit plus

aloe ferox avis

Lorsque j’ai envie d’un teint plus lumineux et d’un effet “peau rebondie”, j’applique le sérum Hydra+ d’Ylaé. Je l’utilise avec parcimonie de peur de le terminer trop rapidement, alors je n’en mets pas chaque jour. Mais chaque fois, je vois une nette différence; l’effet bonne mine est présent et la peau est veloutée. Le sérum est d’origine naturelle à 99,2%.

Une fois ces étapes réalisées, je m’attelle ensuite au maquillage…

Une à deux fois par semaine

soins visage peau

Et enfin, une à deux fois par semaine, j’utilise le gomage doux Hydraflore à la fleur de Lotus, ainsi que le masque à l’argile rose de Cattier.

gommage doux

Le premier produit est idéal pour ma peau un peu mise à rude épreuve; il ne l’agresse pas et la rend toute douce. Malgré la finesse des grains et la subtilité du gommage, c’est un soin très efficace pour rendre le teint moins terne et débarrasser la peau des impuretés qui ne seraient pas délogées avec une mousse nettoyante. La composition du gommage est naturelle à 99%.

masque argile rose

Le masque à l’argile rose de Cattier est très utile pour effacer les rougeurs. Il vient à ma rescousse pour aider ma peau à cicatriser encore plus vite, lorsque le gel d’aloe ferox peine un peu ou ne suit pas la cadence de mes assauts. Immédiatement après rinçage, une nette amélioration est déjà visible. Son petit prix et sa belle composition en font un autre produit indispensable dans cette routine. 99,3% des ingrédients sont d’origine naturelle.

Conclusion

Voilà pour ma routine du visage. Je ne me voyais pas vous présenter les soins que j’utilise sans mieux vous expliquer mes besoins, et cela passait par quelques précisions concernant le trouble de la dermatillomanie. Bien que ce soit un non-sens pour une blogueuse beauté d’en souffrir, je trouvais tout de même intéressant de partager avec vous une partie de mon expérience à ce sujet.

Pour ce qui concerne ma routine, mis à part le baume réparateur Moraz, j’en suis plutôt satisfaite; avec les années et après avoir appris à mieux cibler mes besoins, je suis parvenue à trouver un équilibre pour prendre soin de ma peau. Les compositions des produits que j’utilise sont presque entièrement d’origine naturelle et c’est un bon point pour ma santé et l’environnement. Plus le temps passe, plus je prends plaisir à chouchouter ma peau avec de belles découvertes au lieu de me venger sur elle. J’espère être débarrassée de ce trouble le plus rapidement possible, car dix ans, ça commence à faire long…

Et vous, êtes-vous également adeptes des routines simples ?

Je n’ose vous le demander mais, souffrez-vous aussi de dermatillomanie ?

Je vous embrasse, à très vite.

Produits cités :

soins bio

Eau micellaire pour toute la famille Centifolia : disponible ici pour 5,95€. Pour lire mon article, c’est ici.

Nettoyant douceur Nuage Céleste Cattier : disponible ici pour 8,90€. Pour lire mon article, c’est ici.

Gel d’aloe ferox Phytonorm : disponible ici pour 10€. Pour lire mon article, c’est ici.

Sérum Précieux Terra Lova : disponible ici pour 22€. Pour lire mon article, c’est ici.

Baume à lèvres au miel de Manuka Comptoirs et Compagnies : disponible ici pour 6,26€. Pour lire mon article, c’est ici.

Baume réparateur Moraz : disponible ici pour 13,90€. Pour lire mon article, c’est ici.

Sérum Hydra+ Ylaé : disponible ici pour 22,90€. Pour lire mon article, c’est ici.

Eau florale de fleur d’oranger Mademoiselle Bio : disponible ici pour 7,90€.

Gommage doux fleur de Lotus Hydraflore : disponible ici pour 22,90€. Pour lire mon article, c’est ici.

Masque à l’argile rose Cattier : disponible ici pour 3,75€. Pour lire mon article, c’est ici.

13 Laissez-moi un p'tit cœur pour m'encourager !


18 commentaires concernant “La routine soins du visage d’une dermatillomane chevronnée”

  • Coucou ma belle, j’ai lu avec attention ton article car moi aussi je suis atteinte de ce TOC 🙁 j’ai appris que très récemment que c’était en fait une maladie. Contrairement à toi, malheureusement ça me laisse de vilaines traces, cicatrices, car ayant la peau mate, je marque vite…j’utilise pour cela le miel de manuka et un bon fond de teint lol pour cacher la misère !! car j’en ai essayé des crèmes pourtant….en tous cas, sur tes photos tu es superbe, ça ne se voit pas. Merci de partager cela car je me sens moins seule ❤ je suis en train de me tâter pour voir si je ne vais pas faire de l’hypnose ?
    Je note le baume Moraz que je ne connais pas. Et il est trop mimi le design du serum Lova terra 😉
    Je t’embrasse et bon lundi, au plaisir de te lire.

    • Coucou jolie Florette,
      Je n’aurais jamais pensé que tu souffrais aussi de dermatillomanie !
      J’ai la “chance” de ne pas souffrir de cicatrices mais d’un autre côté, ça ne me pousse pas à arrêter ces sales habitudes…
      J’essaierai de me procurer un baume pour le visage au miel de Manuka, je crois que la marque Comptoirs & Compagnies en distribue un. Concernant le baume Moraz, il est efficace, néanmoins, je ne le conseillerai pas à quelqu’un qui recherche une formulation sans pétrochimie.
      Je me sens moins seule également grâce à ton témoignage, je te remercie d’avoir pris le temps de partager ton expérience.
      L’hypnose pourquoi pas ? Je pense que ça ne pourrait pas empirer le problème. En tout cas le travail sur soi est vraiment long et fastidieux quand on souffre de ce genre de trouble.
      Bonne journée et à bientôt ❤

  • Coucou la miss,
    Tu es vraiment courageuse d’avouer cette maladie dont je ne connaissais pas ! je vois que tu es sur la bonne voie de guérison et bravo à toi car tu t’en ai sortie sans l’aide d’un professionnel !
    J’utilise aussi les eaux florales, le gel d’aloe vera et le masque Cattier à l’argile rose, ce sont vraiment des cosmétiques essentiels pour ma peau ! ton sérum précieux a l’air top et le petit flacon est trop mignon 😉
    Bisous, à bientôt, Val

    • Coucou Val !
      Je crois que je commençais à me sentir bien seule, ce trouble est un peu un fardeau et je cherchais également à savoir si certaines d’entre vous en souffraient. Je pense être sur la bonne voie même s’il existe des “rechutes”, c’est une manie qui est vraiment liée aux tensions et aux soucis du quotidien. Il suffit que je traverse une période sans embûches pour ne pas m’attaquer, et parfois c’est tout l’inverse et j’en ai pour quelques jours de cicatrisation. Parfois je me dis que pour m’en sortir définitivement, quelques séances de discussion avec un professionnel seraient bénéfiques, notamment pour trouver la cause profonde du trouble.

      Nous avons beaucoup de points communs dans cette routine, je recherche avant tout la douceur des soins pour ne pas faire encore plus de dégâts. Hors de question de la décaper !
      Oui le petit flacon Terra Lova est adorable même s’il a tendance à fuir quand il n’est pas à la verticale.

      Merci pour ton commentaire, à très bientôt ❤

  • Bonjour à toi, je viens enfin de comprendre en lisant ton article que ma soeur a souffert de dermatillomanie pendant toute son adolescence sans qu’on comprenne que c’était une véritable “pathologie” ! On lui disait “arrête de te triturer, tu te fais des marques, ça va laisser des cicatrices” (ce que ça a fait dans son cas…)…je comprends mieux certaines choses ! Pour ta routine, c’est toujours intéressant de découvrir des soins, à part les hydrolats et l’argile cattier, je n’ai jamais approché les produits dont tu parles. Passe une bonne journée !

    • Coucou,
      Je pense que c’est une manie plus répandue qu’on ne le croit mais difficilement identifiable car on en entend très rarement parler.
      Tout comme ta soeur, on me sermonnait souvent sans comprendre que c’était plus qu’une fixette. Et même moi je me sermonne depuis dix ans, dans la salle-de-bains c’est “arrête, arrête” presque chaque soir.
      En tout cas, je suis contente que mon article ait pu te permettre de mettre un nom sur ce trouble.
      Très bonne soirée à toi 🙂

  • Je ne connaissais pas du tout la dermatillomanie. J’imagine que ça doit être très désagréable. L’onguent nourrissant réparateur de Ballot Flurin pourrait peut-être remplacer ton baume Moraz, il a une excellente compo et je le trouve efficace…

    • Coucou Elodie,
      Oui en effet, c’est une manie très pénible qui fait perdre énormément de temps !
      Merci beaucoup pour la référence, je la note pour une prochaine commande.
      Très bonne soirée à toi 🙂

  • Coucou! Merci d’avoir partagé avec nous ta routine soins du visage et d’être aussi précise.
    Je connais les marques que tu as citées mais je ne les ai jamais testé,
    Tu m’en apprends quelques chose, je ne connais pas du tout cette maladie de peau,
    J’ai de la chance d’avoir eu une peau normale sans imperfections quand j’étais plus jeune, mais je n’y ai pas pris soin correctement et aujourd’hui, les rides sont bien présentes, la peau manque d’éclat et elle n’est pas au top tous les jours.
    Bisous de La Réunion

    • Coucou !
      Merci pour ton message, je suis toujours contente de pouvoir vous faire découvrir quelque chose, même si ici le sujet n’est pas très glorieux.
      Pour le vieillissement de la peau, on en apprend également tous les jours, on préconise même d’appliquer des crèmes anti-rides dès l’âge de 20 ans !
      Mais sans aller jusque là, je pense que préserver sa peau de la déshydratation peut lui permettre de vieillir moins vite.
      Très bonne soirée à vous deux ! 🙂

  • Coucou!
    Ton article est très intéressant et je ne connaissais pas du tout ce trouble. Je suis contente que tu nous en parles, et je suis persuadée que tu n’es pas la seule à en souffrir. J’ai eu durant mon adolescence la fâcheuse habitude de traquer le moindre défaut sur ma peau mais c’est assez vite passé car mes petites traces restaient…j’ai mis du temps à les faire disparaître.
    J’adore le masque Cattier, je le trouve très efficace! Et je te remercie d’avoir partagé ta routine. La mienne est assez simple mais très ciblée. Maintenant je traque les rides naissantes 😄
    Gros bisous
    Valérie

    • Bonsoir Valérie,
      J’aurais bien aimé arrêter à l’adolescence aussi, et ce qui rend vraiment cette manie irrationnelle et inutile, c’est qu’on a beau se débarrasser sur le coup d’une minuscule aspérité, au final, on se traîne une marque plus voyante et plus étendue que ledit défaut initial !
      Ah les rides, c’est une autre histoire… A part éviter le soleil et la déshydratation, je ne crois pas en grand chose !
      Bonne soirée à toi

  • Bonjour.
    Tu n’as à avoir honte de quelque chose qui te fais souffrir. Je ne connaissais pas ce trouble, et je pense que tu ne dois pas être la seule à en souffrir. J’espère effectivement que tu vois le bout du tunnel et cet article va te servir d’exutoire et d’aider en cela.
    En tout cas, je note pour le sérum pour les yeux. Je le trouvais déjà très chouette visuellement, alors si en plus il est bien hydratant…
    Bonne journée!

    • Coucou !
      Oui le sérum est vraiment hydratant, simplement, il est nécessaire de prendre son temps pour l’apprivoiser et trouver la dose dont on a besoin soir et matin. Depuis que je l’utilise, je vois une nette différence sur mes cernes.

      Les troubles génèrent toujours un peu de honte lorsqu’ils viennent de nous-mêmes et qu’ils sont difficiles à maîtriser. En tout cas tu as raison, écrire et partager ici mon expérience m’a permis de dédramatiser la chose.
      Très bonne journée à toi 🙂

  • Merci pour cet article, c’est réellement agréable de voir quelqu’un qui prend soin de sa peau en étant dermatillomane. Souvent, après une crise, ma peau arrive à me dégouter absolument, et peut être qu’une bonne routine soin pourrait me motiver à cobtroler les crises ou au moins à éviter le cercle vicieux des triturages de peau.

    • Coucou,
      C’est moi qui te remercie pour ton message.
      J’essaie d’en prendre soin même si je ne supporte pas de toucher ma peau et de sentir les irrégularités que je viens de provoquer. Mais je me dis qu’elle mérite mieux que de rester ainsi alors je la soigne. Je te conseille également l’huile de jojoba qui aide à bien cicatriser (pressée à froid et bio de préférence, j’utilise celle de Mlle Bio).
      Il est vrai que la dermatillomanie exploite le filon du cercle vicieux et qu’il est plus tentant de toucher à sa peau lorsqu’elle est déjà un peu abîmée. Malheureusement, seul un travail sur soi permet d’en sortir complètement et de ne plus y toucher du tout, qu’elle soit belle ou non.
      Je te souhaite beaucoup de courage pour en sortir, le chemin n’est pas tout à fait terminé pour ma part non plus.
      Bonne soirée !

  • Bonjour.
    J ai bien lu votre article avec un tres grand intérêt sur cette pénible maladie car j en souffre de cette mauvaise manie qui me gache et me pourrit la vit depuis 15ans j ai crue que j étais folle et la seule personne au monde qui souffre de ce TOC bref tous ce que vous avez dis sur vos habitudes de ce réveillé pour but vérifier l état de sa peau et de passé parfois des heures et des heures dans la salle de bain sans se rendre compte du temps…tous sa c est moi s a m est arrivé de d annulée plusieurs rdvs fêtes et grandes événements je torture ma peau parfois je cherche des boutons minuscules et millimètre par millimètre
    J ai une très belle peau que je l ai détruire avc mes doigts et mon tire comédom
    Cette manie commence à pesé lourde sur moi et sur mon mari et mes enfants je vis avec les crême réparatrice j ai peure de causée une maladie grave à ma peau j ai l impression que sa s empire de plus en plus j écris ces mots et la je viens de faire une rechute une crise de carnage je suis prisonnière et dans l impasse j n sais pas comment m en sortir de ce tourbillon .

    • Bonsoir Amina,
      Merci pour ce long commentaire pétri de sincérité et de désespoir à la fois.
      Si vous ne parvenez pas à vous défaire de cette manie et que sa mauvaise influence déborde sur la vie de votre entourage, je ne peux que vous conseiller de demander de l’aide à un spécialiste qui saura vous aider à identifier la source de cette obsession et qui je l’espère, vous aidera à vous en détacher petit à petit.
      Je n’ai pas de recette miracle à partager avec vous, j’ai fait de nombreuses rechutes tout l’été mais j’ai réussi à calmer le jeu en étant très occupée ces derniers temps; je n’avais plus vraiment de temps à consacrer à cette manie, ma peau allait donc mieux et j’évite d’y retoucher car ce serait tout gâcher. Il est bien plus facile de se laisser piéger dans le cercle vicieux de ce TOC que d’essayer de rester le plus longtemps possible dans le cercle vertueux de la belle peau qui va mieux car on la touche moins (donc qu’on perd peu à peu l’habitude de le faire).
      Je vous souhaite beaucoup de courage,
      N’hésitez pas si vous avez besoin d’en reparler.

Pour laisser un petit mot avant de partir...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.