Comment mes cheveux ont survécu à l’arrêt de la pilule

Comment mes cheveux ont survécu à l’arrêt de la pilule

Avant de commencer la lecture de cet article, dites-vous bien qu’il a mis plusieurs semaines, voire plusieurs mois, à voir le jour. À mes yeux, il n’y aurait jamais eu aussi compliqué à trouver qu’une routine soins pour le visage, mais cette opinion a été balayée ces derniers temps par la délicate quête de la routine idéale de soins pour cheveux.

L’arrêt de la pilule

En effet, il y a presque un an, j’ai décidé d’arrêter de prendre la pilule pour tout un tas de raisons. Cette idée me trottait dans la tête depuis belle lurette, mais je la repoussais sans cesse de peur que le monde s’écroule. On est parfois si habitué à répéter un geste, jour après jour et année après année qu’au moment de remettre en question ce choix, il apparaît que la fin du monde n’est peut-être pas bien loin… J’exagère un peu, mais selon la plupart des témoignages, l’arrêt de la pilule n’est jamais sans conséquence (sa prise non plus, même si dans ce sens, on a tendance à l’oublier). Pour éviter un chamboulement trop important, j’ai étalé l’arrêt de la pilule sur six mois, en optant pour la technique du sevrage. Cette dernière s’est avérée plutôt efficace, même si je ne saurai jamais ce qu’un arrêt net et brutal aurait engendré chez moi. Tous les deux mois, je baissais donc d’un quart la prise de la pilule.

Plus qu’une révolution capillaire, c’est un chamboulement cutané que je craignais. Et comme les soucis arrivent rarement du côté où on les attend, ce sont mes cheveux qui m’ont fait comprendre qu’il fallait faire table rase de ma routine et tout reprendre à zéro.

C’est à l’automne que j’ai commencé à les perdre, parfois par mèches entières. Jusque là, je ne m’alarmais pas plus que ça, car depuis petite, on a coutume de me dire que cette saison est plus propice à la perte de cheveux, mais que ce passage est sans gravité et qu’il dure peu de temps. Pour mettre toutes les chances de mon côté, j’avais tout de même entrepris une cure de levure de bière.

La cure n’a malheureusement rien arrêté, pas plus que le passage à l’hiver. À chaque shampoing, au moment de démêler mes cheveux, je continuais de retrouver des mèches sur la brosse. J’ai alors compris que ce n’était pas le changement des saisons qui me jouait des tours, mais que l’arrêt de la pilule était à l’origine de ce ramdam capillaire. J’ai donc mis en place une nouvelle routine que je partage avec vous sans plus attendre !

Le changement des soins

Avant la chute des cheveux, ce qui m’a le plus frappée, c’est le changement de nature de mon cuir chevelu. Ce dernier est devenu sensible, facilement irrité. Surtout, il ne me permettait plus de laisser quatre jours entre chaque shampoing. Je ne supportais plus le shampoing fortifiant verveine/citron du Laboratoire Gravier que j’avais pourtant adoré et utilisé pendant six mois. Je sentais mes longueurs lourdes et informes. Du shampoing à l’après-shampoing, tout devait donc être changé.

coslys shampoing doux

Je me suis dirigée vers un soin doux, presque neutre. Il s’agit du shampoing ultra-doux pour cheveux normaux de Coslys, et voici sa composition : eau, eau florale de reine des prés bio, sodium coco-sulfate, tensioactif non ionique issu du coco et du glucose, tensioactif amphotère issu du coco et du palmiste, sodium chloride, glycérine, miel bio, tensioactif non ionique issu du coco et du glucose, émollient issu du palmiste, huile de jojoba bio, protéines de blé, parfum, alcool issu du coco, sodium sulfate, dehydroacetic acid, benzoate de sodium, benzyl alcohol, linalool, limonene, geraniol.

Après plusieurs mois d’utilisation, mon cuir chevelu est beaucoup moins sensible, moins irrité. Mes racines restent cependant légères trois jours, mais pas plus. L’odeur du shampoing est très discrète, presque imperceptible.

coslys

Le flacon de 500ml est disponible ici pour 8,70€. Le shampoing ultra-doux est labellisé One Voice, Cosmébio et Ecocert. 100% des ingrédients sont d’origine naturelle.

urtekram apres shampoing

Du côté de l’après-shampoing, j’ai eu quelques difficultés à trouver un soin exempt de quats. Je vous en avais parlé dans cet article, je souhaitais avoir la possibilité de démêler mes cheveux en me passant des silicones, mais aussi des ammoniums quaternaires. J’avais finalement opté pour l’après-shampoing à la noix de coco d’Urtekram.

La liste de ses ingrédients est la suivante : eau, extrait de feuille d’aloe vera, glycérine, alcool cétéarylique, coco-caprylate, lecithin, glyceryl caprylate, huile végétale, huile de coco, extrait d’huile de coco, sodium cetearyl sulfate, parfum, huile essentielle d’orange douce, extrait de magnolia, tocopherol, beta-sitosterol, squalene, limonene.

Je l’utilise exclusivement sur les longueurs et laisse poser le soin quelques minutes, à chaque lavage. L’odeur de coco est le seul point négatif de ce produit. Elle est très désagréable, un peu rance, mais elle ne demeure pas sur les cheveux après rinçage. Cet après-shampoing n’alourdit pas la chevelure. Le démêlage se fait très facilement, ce qui évite aussi de se retrouver avec beaucoup de cheveux sur la brosse.

urtekram avis

Vous pouvez vous procurer le flacon de 250ml d’après-shampoing ici pour 7,10€. Il est vegan, labellisé Cosmos Organic V1 et Ecocert Greenlife. 100% des ingrédients sont d’origine naturelle.

De nombreuses coupes

Durant tout ce périple pour trouver des soins adaptés aux nouvelles exigences de mes cheveux, il y a eu de nombreuses périodes durant lesquelles je ne supportais plus ma tête. Du jour au lendemain, j’ai eu soif de volume. Comme une grande, cet été, j’ai restructuré un peu l’ensemble et ai recoupé une frange, ainsi que dix centimètres de longueurs.

Deux mois plus tard, j’ai recoupé encore, peut-être cinq centimètres. Rebelote deux mois plus tard, et encore il y a deux semaines. Je tenais beaucoup à mes cheveux très longs qui m’arrivaient en bas du dos depuis plusieurs années. Mais continuer à les perdre et à manquer de volume n’était plus tenable. Aujourd’hui, mes cheveux moins longs s’emmêlent aussi moins facilement, ils sèchent plus vite et me pèsent moins. Ils gardent les ondulations si je les tresse, et ça c’est chouette ! C’est finalement un soulagement que de les porter mi-longs.

Conclusion

En arrêtant la pilule, j’étais loin de m’imaginer le chamboulement capillaire qui m’attendait. Je craignais le séisme cutané, mais constater la présence régulière de mèches sur la brosse était complètement imprévu. Les dérèglements hormonaux ne sont pas à prendre à la légère; des mois, parfois des années sont nécessaires pour les surmonter. La prise de la pilule n’est pas anodine non plus; j’aurais souhaité être davantage mise en garde lorsqu’elle m’a été prescrite pour la première fois. Idéalement, il faudrait connaître les risques qu’elle nous fait encourir lorsqu’on la prend, mais aussi lorsqu’on l’arrête. Les changements ne se limitent pas toujours à la chute de cheveux ou l’apparition d’imperfections.

Et vous, avez-vous déjà rencontré de tels phénomènes avec vos cheveux ? Avez-vous subi de la même façon l’arrêt de la pilule, ou un dérèglement hormonal ?

 

Je vous embrasse, à lundi prochain !

29 Laissez-moi un p'tit cœur pour m'encourager !


47 commentaires concernant “Comment mes cheveux ont survécu à l’arrêt de la pilule”

  • Je n’ai jamais rencontré ce genre de problème – par contre je pense que je n’ai toujours pas trouvé une routine adaptée pour mes cheveux. Tu as eu les bons gestes et trouvé les bons produits ! Il faudrait que j’essaye de changer les miens pour voir si je note un changement 🙂

    • C’est vraiment délicat de tomber sur les bons produits, avant ceux-là, j’en ai quand même essayé d’autres et le résultat n’était pas au rendez-vous. Les cheveux nous font vite comprendre quand un soin n’est pas du tout adapté, c’est comme la peau !
      Bonne journée et bon week-end 🙂

  • Coucou
    Pour ma part, je ne vais pas beaucoup d’aider car je n’ai jamais eu ce type de soucis avec mes cheveux.
    Je pense que le mieux est d’opter quoi qu’il en soit pour une routine la plus naturelle possible. Tu as su t’orienter vers de bon produits avec ces deux soins.
    Passe une belle semaine

    • Coucou,
      C’est vrai que le passage aux soins naturels est essentiel, même si je me souviens que les premiers mois ont été laborieux.
      C’était il y a plusieurs années, et mes cheveux sont devenus secs. J’étais simplement en train de les débarrasser de ce qui les enrobait.
      Je te remercie pour ton commentaire,
      Bonne journée

  • Coucou la miss,
    Moi aussi, j’ai arrêté ma pilule il y a plus de 3 ans ! je n’ai pas eu de problème capillaire mais je me suis retrouvée à mon adolescence en ayant de l’acné ! heureusement, ce n’est plus qu’un mauvais souvenir, mon corps s’est habitué et avec l’utilisation de cosmétiques naturels comme l’aloé vera, j’ai pu retrouver une peau plus saine !

    En ce moment, je perds beaucoup de cheveux, on dit souvent que c’est une carence en fer, il faudrait que je fasse une cure avec des compléments alimentaires !

    Après, il ne faut pas utiliser le même shampoing longtemps, il faut en changer ! en tous cas, tu as trouvé des produits naturels et de qualité !
    Bisous et bel après midi

    • Coucou Val,
      Les problèmes de peau à l’arrêt de la pilule ne sont vraiment pas faciles à assumer socialement !
      Tu as bien fait d’utiliser des soins naturels en attendant que ça rentre dans l’ordre, c’est si tentant de tester des cosmétiques qui nous promettent monts et merveilles et détruisent finalement l’épiderme.
      C’est vrai que la carence en fer peut être pointée du doigt pour la perte des cheveux, merci pour ton témoignage.
      Passe une bonne journée

  • Coucou ma belle Estelle!
    Je ne pourrai pas t’aider car je n’ai jamais pris la pilule et je n’imaginais pas de tels changements capillaires après son arrêt. Effectivement, je pense bien que nous sommes peu informées sur les conséquences…
    En tout cas, tu sembles faire très attention à tes cheveux et le fait d’utiliser une routine avec des produits naturels est certainement bénéfique. Les changements hormonaux peuvent être très brutaux! Je l’ai remarqué après mes grossesses, j’ai eu des poussées d’acné! C’était affreux! Alors que je n’ai jamais eu une peau acnéique…
    Bravo en tout cas pour ta revue! J’ai beaucoup aimé te lire!
    Plein de bisous
    Valérie

    • Coucou Valérie,
      Merci beaucoup pour ton commentaire qui me va droit au coeur !
      Effectivement, j’essaie de prendre soin autant de mes cheveux que de ma peau, je trouve que c’est un indicateur de bonne santé qu’il ne faut pas négliger.
      J’ai lu un certain nombre de témoignages qui me parlaient de ces mêmes changements après les grossesses, merci pour ta contribution.
      Passe une bonne journée

  • Coucou,

    Je n’imagine même pas à quel point cela du être horrible de se retrouver avec des mèches entières sur sa brosse de cheveux. Malheureusement quand le corps se retrouve chamboulé comme à l’arrêt de la pilule, c’est souvent les cheveux qui en prennent un coup. Le plus important c’est de trouver une bonne routine capillaire pour remédier au problème. Et c’est souvent les cosmétiques les plus simples qui sont les plus efficaces pour résoudre le problème.

    Bisous à très vite 🙂

    • Coucou,
      En effet, c’est choquant les premières fois que ça arrive, après j’ai eu la chance que ça ne se reproduise pas à chaque démêlage.
      Bizarrement, je m’attendais plutôt à souffrir avec un retour de l’acné, et j’ai été plutôt tranquille de ce côté… Mais on ne peut pas tout avoir !
      Merci beaucoup pour ton commentaire,
      Bonne journée

  • Coucou miss, je suis contente que tu aies trouvé une belle routine. Il est important de prendre soin de ses cheveux. Moi j’ai les cheveux fins et raides..avec l’âge ça s’arrange pas ils s’affinent…je ne sais pas si ce sont les hormones mais j’ai toujours perdu des cheveux. J’ai arrêté la pilule il y a presque 8 ans pour un stérilet aux hormones..je ne sais pas si c’est mieux lol en tous cas merci pour ce partage, le sh me plairait bien, je le note 😉 des gros bisous

    • Coucou Florette,
      Cette routine est finalement assez simple mais elle a le mérite de fonctionner.
      Val pointait du doigt les carences en fer plus loin dans les commentaires, tu as déjà recherché de ce côté-là pour tes soucis de cheveux ?
      Merci pour ton commentaire en tout cas,
      Passe une bonne journée

  • Coucou, je me retrouve complètement dans ton récit ! Arrêt pilule puis pose d’un sterilet il y a 4 mois environ… J’avais peur d’un retour d’acné (pour le moment rien, je touche du bois…) mais pas à ça… Comme toi, je les perd par poignée !! J’ai déjà les cheveux super fin à la base… J’ai commencé une cure pour la perte de cheveux. J’espère que ça va s’améliorer, ça commence à m’inquiéter… Par contre, j’ai les cheveux gras contrairement à toi (et la peau aussi 😒). Bonne soirée

    • Coucou Alisson,
      Merci beaucoup pour ton témoignage !
      Je pense que tout rentrera dans l’ordre, il faut quelques mois au corps pour s’habituer à ce chamboulement hormonal mais cela m’étonnerait que cette chute dure longtemps.
      Mes cheveux ne sont pas devenus spécialement gras mais je dois faire un shampoing tous les trois jours contre quatre auparavant. Et ma peau commence un peu à me faire des siennes ces derniers temps, alors que cela fait presque un an que j’ai arrêté la pilule.
      Mais finalement, je pense que tous ces soucis, aussi désagréables soient-ils, valent le coup d’arrêter cette prise d’hormones nocive pour notre santé et l’environnement.

      Bonne journée à toi !

      • Salut les filles,
        Je me retrouve totalement dans vos commenaires ! Passage au stérilet au cuivre il y a 3 mois et patatra les cheveux tombent depuis :'(
        Et c’est forcément la panique ! ça me rassure de voir que ça finit par s’arranger…
        Alisson qu’utilises-tu comme cure ?
        Bon courage

      • Bonjour , j’ai également fait un arrêt progressif sur 6 mois. Ça fait un mois et demi que j’ai complètement arrêté de la prendre. Après combien de temps après l’arrêt total de la pilule avez-vous connu les désagréments et combien de temps ça a duré ? Merci pour votre aide et partage

        • Bonjour Sophia,
          Merci pour votre message. La chute de cheveux a commencé trois mois environ après avoir totalement arrêté la pilule. Je dirais que j’ai connu cinq ou six mois compliqués, avec des hauts et des bas mais que tout a fini par repousser.
          Bon dimanche à vous

  • Coucou, j’ai arrêté ma pilule il y a 4 mois et j’ai exactement le même problème. Le cuir chevelu irritée, des cheveux qui regraisse au bout de 2 jours. Alors qu’avant 1 shampoing par semaine suffisait. De quelle nature sont tes cheveux à la base ? Pour savoir si je peux utiliser la même routine.

    • Coucou Barbara,
      Je te remercie pour ton message. A l’origine, mes cheveux sont plutôt normaux et mon cuir chevelu a toujours eu tendance à s’irriter facilement.
      En shampoing très doux, je peux aussi te conseiller le shampoing Santé orange/coco. J’utilise désormais l’après shampoing Centifolia à l’amande douce (mais seulement pour les longueurs car il est très riche).
      J’espère avoir pu t’aider, et bon courage pour la suite !

      • Merci beaucoup pour ta réponse. J’ai réussi à trouver une solution en discutant avec une esthéticienne. Il s’agit de faire un bain d’huile de ricin. Le faire poser toute la nuit c’est radical. Sinon il faut faire attention de bien se rincer le cuir chevelu pour éviter au maximum les irritations.

        • Coucou Barbara,
          Merci pour ce nouvel éclairage, j’espère qu’il aidera celles qui viennent chercher ici des astuces naturelles et peu coûteuses.
          Pour ma part, j’ai du mal à supporter les bains d’huile sur les cheveux…
          Bon week-end à toi !

          • Bonjour à toutes,
            Je me retrouve totalement dans vos expériences. J’entame mon 3ème mois sans pilule. C’est une catastrophe. Chaque shampoing est une épreuve. Je n’en peux plus… Je vois mes cheveux (déjà très fins) se cassaient et ma chevelure se désépaissir. Dites-moi que cela va s’arrêter. Je pense que je vais prendre rendez-vous chez un médecin. Je ne supporte plus ces chutes …

          • Bonsoir Eva,
            Merci pour ton commentaire. As-tu arrêté progressivement la pilule ou non ? Pour ma part, j’ai effectué un sevrage sur six mois, les effets négatifs sont apparus certes, mais de façon plus étalée et pas tous en même temps. Si la perte des cheveux t’inquiète beaucoup, n’hésite pas à consulter un médecin, mais sache que la plupart du temps, cet effet indésirable ne dure pas. N’hésite pas à nous tenir au courant.

          • Bonjour Prunelle, je te remercie pour ta réponse. J’ai changé 3 fois de pilule. J’ai gardé la dernière un peu plus de 6 mois il me semble. Lorsque j’ai décidé de l’arrêter, je l’ai fait à la fin de ma dernière plaquette. Je n’ai pas fait de sevrage. Je ne pensais vraiment pas que cela était nécessaire. Je n’ai pas perdu ou pris de poids, pas de retour d’acné…mais mon gros problème reste les cheveux. J’ai pris rendez-vous avec ma gynéco qui m’a dit au téléphone “ça arrive oui”. J’espère qu’elle ne va pas me proposer une pilule minidosée pour atténuer les effets indésirables… Cela fait 9 semaines que je prends de la levure de bière avec vitamine B8, mais rien y fait.
            Je vous fais un retour dès que j’ai eu mon rende-vous!
            Merciiiiii

          • Coucou Eva,
            J’avais tellement peur du retour de bâton que j’ai étalé l’arrêt sur six mois, mais c’est plus courant d’arrêter complètement d’un mois à l’autre.
            La levure de bière avait été assez inefficace de mon côté également.
            Tiens-nous au courant, belle soirée à toi

          • Bonjour à toutes,

            J’ai eu mon rdv tant attendu chez ma gynéco. Elle m’a fait faire des analyses plus approfondies pour savoir si ma prise de pilule n’avait pas caché un dérèglement hormonal.
            Résultat: il s’avère que je manque un peu de fer (mais je ne pas à 0 non plus) et que ma thyroïde est limite….. elle m’a demandé de refaire des analyses dans quelques mois. En attendant, elle m’a donné de la Cystine B6 (Baileul). Les premiers jours ont été un peu compliqués niveau estomac. J’ai hâte que mon corps s’y habitue. A prendre pendant 3 mois… Pour l’instant, c’est toujours l’angoisse lorsqu’il faut que je fasse des shampoings, ils sont plus gras donc les shampoings commencent même à se rapprocher. C’est pas facile à gérer. j’ai une sensation de “cheveux posés sur mon crâne”, c’est horrible, et je vois clairement qu’il me manque des cheveux ….
            Si j’avais su tous ces effets, je n’aurai jamais arrêté la pilule ;(

  • Bonjour Prunelle =)

    Déjà merci pour ton blog et tes conseils dans lesquels beaucoup d’entre nous doivent se retrouver.

    Je viens vers toi dans l’espoir d’avoir quelques réponses.. J’ai arrêté ma pilule (YAZ) en avril après 8-9 ans de prise. Depuis le mois d’août je vois ma masse capillaire diminué progressivement. Je perds 100-200 cheveux tous les jours. J’ai eu une pause de 10 jours il y a peu, mais c’est reparti de plus belle ! Les compléments alimentaires qui font partie de ma routine du matin ne semblent pas freiner la chute (par contre mes cheveux poussent plus vite j’ai l’impression, mais pas certaine de voir des repousses..).

    Combien de temps ta chute a-t-elle duré ?

    L’idée de me retourner vers la contraception orale, parfois, me revient en raison de cette chute, bien que je n’en ai pas envie du tout..

    Merci à toi !

    Belle journée,

    Marie

    • Bonjour Marie,
      Merci d’avoir pris le temps d’écrire ce commentaire que j’ai lu avec beaucoup de compassion !
      Ma chute a duré entre quatre et six mois, et si cela peut te rassurer, j’en perds à nouveau une bonne quantité depuis le début de l’automne mais cela est tout à fait normal. Ta chute correspond peut-être à ces deux événements (changement de saison et arrêt des hormones), à voir si cela continue encore longtemps…
      Je sais qu’il est très dur de résister à l’envie de reprendre la pilule, mais ton corps finira par s’habituer à l’absence de ces hormones que tu prenais quotidiennement pour retrouver un certain équilibre.
      Pour ma part, dans la balance, une fois que l’arrêt a été amorcé, il n’était plus question de faire demi-tour malgré les désagréments rencontrés (cheveux qui se faisaient la malle et peau un peu trop susceptible !). Mais c’est un choix qui t’est propre, n’hésite pas à nous tenir au courant.
      Belle soirée à toi

      • Bonjour Marie et bonjour Prunelle,

        Tout d’abord merci Prunelle pour cet article. J’avais exactement la même question que toi Marie concernant la durée de la chute.
        J’ai également arrêté la pilule depuis février et ma chute de cheveux a commencée fin juin, début juillet. Je les perd toujours énormément (150-200/jour) et cela m’angoisse beaucoup. Je n’ai aucune carence, ni de problème de thyroide. Ma dermato m’a dit “si la pilule faisait tomber les cheveux, ça se saurait” super hein ? Pour elle, pas de quoi s’alarmer (j’ai du mal à la croire).
        Je prend également anacaps depuis plus d’un mois et rien.
        Je me tâte à retourner voir mon médecin mais que fera t-il de plus ?
        Avez-vous fait des bilans hormonaux ?
        Attachez-vous vos cheveux plus souvent de peur de les perdre plus s’ils sont libres ?
        J’ai déjà coupé mes cheveux aux épaules, j’ai peur si je les coupe plus, que déjà ça ne change rien à la chute, mais qu’ensuite ils aient toujours du mal à pousser vu que la chute est plus forte que la pousse.

        Bref, c’est rassurant de savoir que je ne suis pas seule et que pour toi Prunelle la chute à durée 4 à 6 mois avec une fin, mais j’angoisse quand même à mort et ça n’aide pas à la chute je pense.

        Bonne soirée à vous 2

        Elodie

        • Coucou Elodie,

          Ta dermato ferait bien de s’informer… L’alopécie fait partie des effets indésirables rencontrés lors de la prise (la prise ! je n’évoque même pas l’arrêt) de la pilule. Et ce ne sont pas des dires de profanes, c’est vraiment écrit sur les notices des pilules contraceptives… Cela m’étonne toujours d’entendre encore que nos craintes, nos doutes, sont balayés d’un revers de main alors que les hormones ont une influence énorme sur notre état, notre santé, notre humeur, et que nous sommes quand même bien placées pour le savoir. Après, je pense aussi qu’il n’y a rien d’alarmant si la chute ne dure pas au-delà de six mois, si elle stagne et n’empire pas. Je n’ai fait aucun bilan hormonal, ni avant, ni après la pilule, mais cela pourrait peut-être te rassurer et te permettre d’y voir plus clair pour pallier ces effets indésirables.

          Je n’attache mes cheveux que la nuit, et même pendant la chute, je les gardais lâchés. S’ils doivent tomber, ils tomberont, même attachés, et il vaut mieux les laisser “respirer”, bien qu’ils soient morts par définition.

          Les couper ne les empêche pas de tomber mais cela redonne un peu d’épaisseur de se débarrasser des longueurs fatiguées. Attends peut-être qu’ils repoussent quelques mois avant de réitérer; pour ma part, j’attendais qu’ils regagnent 4 ou 5 cm pour recouper un peu. Quelqu’un avait parlé de bains à l’huile de ricin plus haut pour stimuler la pousse, peut-être pourrais-tu essayer ?

          Ne t’inquiète pas, je pense qu’une grande majorité de filles qui arrêtent la pilule subissent ce passage douloureux. N’oublie pas les raisons pour lesquelles tu en as cessé la prise, à la clef, tu retrouveras une certaine liberté et ton corps se réappropriera ses marques.

          Bonne soirée à toi, et n’hésite pas à repasser par ici.

  • Hello !

    Je te remercie pour ce témoignage qui nous aide énormément !

    Pour ma part j’ai arrêté la pilule depuis 1 mois environ, après 3 ans de prise. Il y a 2 ans environ j’ai commencé à voir ma touffe qui pourtant était bien épaisse, s’affiner de plus en plus. J’ai eu plusieurs rdv chez le docteur, avec des analyses, mais rien d’anormal apparemment..J’ai donc remis ma pilule en cause, et je l’ai arrêté depuis 1 mois environ, avec accord du médecin.
    Sauf que là je remarque que j’en perds encore plus, c’est l’horreur :'(. Et puis obligée de les laver souvent car j’ai des pellicules et des cheveux ondulés qui s’emmêlent comme pas possible, donc j’en perd encore plus au moment du démêlage…
    J’utilise pourtant une routine BIO (coslys notamment comme toi, mais celui à l’huile de Mirabelle, et la base neutre de chez Aromazone, à cela je rajoute le Baume Démêlant Douceur Bio de chez Melvita).

    J’avoue, je suis un peu désespérée, je rêve de retrouver ma crinière d’avant ! Est-ce que vous pensez qu’il y a de l’espoir ? ><

    • Hello,

      Je comprends tout à fait ta situation

      J’ai arrêté la pillule en juin pour passer au sterilet sans hormones (à cause de migraines). Suite à cela une chute de cheveux qui n’en finissait pas, au point de pleurer à chaque shampoing, je voyais ma masse diminuée, mon cuir chevelu apparaître… une horreur…

      Je suis passé petit à petit au naturel, arrêter le lisseur, fait des masques aux poudres ayurvediques pour limiter la chute et accélérer la pousse…

      Et là depuis qlq semaines, je ne sais pas vraiment pourquoi mais la chute a nettement diminué…
      J’ai également été voir une naturopathe qui m’a revu mon alimentation et donné qlq complètements alimentaires (mais rien de précis pour les cheveux)
      Je reste tjr prudente pour le moment mais j’ai espoir de voir le bout, je me dis que peut être c’est le temps que les mécanismes naturels hormonaux reprennent le dessus.

      Courage en tout cas

      • Merci pour ton message !

        Ah oui les migraines, c’est aussi une des causes pour laquelle j’ai décidé d’arrêter il y a 1 mois de cela.
        Moi qui pensait que ma chute de cheveux allait s’arrêter après avoir arrêté, le fait d’en voir tomber encore plus c’est vrai que ça me désespère :/
        Aller voir une naturopathe, cela semble une bonne idée. C’est suite à ta chute de cheveux que tu y es allée ou pour d’autres soucis ?
        Je suis contente que ta chute ait diminué et j’espère que cela ne sera que meilleur dans les prochains mois 🙂

        Courage à toi aussi !

        • Je pense qu’il faut un peu de patience, si niveau bilan sanguin tout va bien…

          Oui entre autre, j’y ai été à cause des migraines et des traitements que je devais prendre qui engendrait d’autres symptômes (insomnies) donc d’autres médocs et la chute de cheveux qui pouvait être due à tellement de choses… bref un tout, un ras le bol général lol

          J’essaie d’une manière générale de revenir à des choses saines et simple lol

  • Bonjour ! Je suis rassurée de voir que je ne suis pas seule à avoir ce problème, même si bien sûr je ne le souhaite à personne.
    Voilà j’ai arrêté ma pilule Yaz en avril dernier, et j’ai commencé à perdre mes cheveux au mois d’août qui a suivit… C’était tout ce que je redouté, ayant de base des cheveux très fin et pas très nombreux… Comme vous, j’ai commencé à avoir le crâne irrité, de plus en plus sensible, les cheveux gras rapidement, et à retrouvé des mèches dans ma brosse… La différence est flagrante, je ne sais clairement pas quoi faire pour m’en sortir, je me sent terriblement mal et ne pense qu’à ça, j’approche donc les 6 mois de chute et je m’affole car j’aperçois de plus en plus mon crâne… Je vois malgré tout des repousses, mais mes cheveux tombent bien trop vite et en trop grand nombre… J’ai donc du couper aux épaules car mes pointes était bien trop fine et éparses mais je ne sais clairement plus quoi faire…
    Je fais actuellement une cure de cysteine et j’ai dépensé beaucoup d’argent dans les produits mais je ne vois aucune amélioration. Analyse sanguine faite, rien de mauvais… Je ne suis preneuse si vous avez des conseils… Je suis désespéré 😞😢
    Merci !

    • Bonjour
      J’ai arrêté ma pilule en juin 2018 et même chose, forte chute depuis août. Cela me désespère, je vois aussi de plus en plus mon crâne. J’ai également des boutons qui sont revenus, peu mais toujours au moins 1…. et cela n’a pas changé grand chose sur ma balance finalement. De mon côté je vois plus d’aspect positifs à ma pilule que négatif. Et gros négatif : mes cheveux!!!!!! c’est à pleurer!!! je pense que je vais la reprendre même si ma décision de l’arrêter était réfléchie depuis des années….
      est ce que certaines d’entre vous l’ont arrêtée depuis plus d’un an? est ce que la chute de cheveux s’arrête, est ce qu’ils repoussent, ou est ce que nous restons comme ça???
      merci de vos réponses 🙂

      • Salut les filles,

        Je comprends tout à fait votre détresse car pendant des mois j’étais dans votre cas (voir commentaires déjà posté).
        La chute de cheveux a commencé en juin et elle a commencé à s’arrêter en décembre.. Aujourd’hui ça ne tombe plus, mais j’ai les cheveux sur les longueurs très clairsemés… mais ça repousse donc je commence à en voir le bout…
        Je ne sais pas si la chute était liée à 100% au passage du stérilet mais aujourd’hui en tout cas ça s’arrange donc soyez patiente ça vaut le coup…
        En attendant, de mon côté, j’étais passé à une routine plus naturelle pour mes cheveux. Je vous conseille les poudres ayurvédiques qui sont géniales et donne un bon volume (idéal quand on a pas bcp de masses). J’avais également fait une cure de Silettum, que je finis à peine.

        Bon courage à vous
        Et dites vous que sans pillule votre corps a besoin de temps pour comprendre ce qu’il se passe et revenir à un fonctionnement naturel…

          • J’ai consulté une dermato spécialiste de la chute de cheveux. Elle m’a expliqué que YAZ était une pilule anti-androgène, donc favorable lors de la chute de cheveux, uniquement si celle-ci est androgénique (pour le savoir il faut faire un prélèvement de cheveux qui sera envoyé au laboratoire).
            Donc c’est possible que la chute s’accentue après l’arrêt d’une pilule type YAZ.
            Pour contrer ça, on peut utiliser un médicament localement, à masser sur le cuir chevelu tous les jours, le minoxidil, mais ce sera moins efficace que la pilule selon elle, et la chute recommencera dès qu’on arrêtera. Malgré ce qu’elle m’a dit j’ai arrêté la YAZ que je prenais depuis 10 ans pour un DIU au cuivre voici un mois. Je stresse de revoir ma chute de cheveux recommencer.

          • Merci pour ta réponse
            Alors moi j’ai vu mon médecin samedi, il me dit que la pillule “aide” à garder un taux correct de vitamine D, magnésium et fer. Et que quand on l’arrête ça provoque une chute de ces éléments et cela provoque une chute des cheveux et une peau plus sèche et ridée. J’ai donc acheté des compléments alimentaires en parapharmacie et je les prends depuis. On verra bien si ma chute s’arrange. Il dit qu’il faut 2 mois pour que ça rentre dans l’ordre…..mais il faudra du temps pour rattraper une jolie longueur…..
            Voilà
            Je vous dirai si ça marche !

          • Bonjour à toutes,
            Suite à mes précédents commentaires, je vous donne des nouvelles ! J’ai décidé de consulter une dermato. Ce que m’avait donné ma gynéco ne fonctionnait pas ….
            Elle m’a rassurée en me disant que mes cheveux étaient alignés de la même manière donc je ne vais pas devenir chauve ! Ouf !! Je manque un peu de fer donc elle m’en a prescrit et elle m’a donné Anacaps réactiv pendant 4 mois. Elle m’a informée que le choc émotionnel que j’avais subi en juin dernier couplé à l’arrêt de ma pilule fin août + le stress au quotidien, c’était trop pour mon corps et mes cheveux ! ET que ce n’était pas étonnant que ma chute ait commencé en septembre. Elle m’a dit de couper un peu mes cheveux pour en voir moins tombé et d’arrêter d’y penser constamment (je lui ai fait comprendre que c’était impossible pour ma part) parce qu’il y avait un certain effet psychologique dans tout ça. Voilà voilà ! On y croit !!!

  • Bonjour ,
    Je viens ici pour avoir vos avis , j’ai arrêté la pilule en avril ( jasminelle prise depuis 9 ans )
    En juin je commence a voir les cheveux qui changent plus gras plus plats plus mous .. début juillet chute mais pas très forte.. puis an août chute horrible .. des mèches entière les cheveux deviennent d’une texture bizzare très fin .. fin août de peur de recommence ma pilule mais rien n’y fait .. bilan ras .. j’ai peur 3/4 perdu plus du tout de volume le chute est diffuse même dans la nuque ..
    j’ai peur d’avoir une alopécie androgenique !!
    Avez vous des témoignages !?
    Merci

  • Bonsoir ! Moi j’ai arrêté la diane 35 pilule pour l’ acné, et bien peau grasse pleine de points noirs et de boutons sous la peau…mais aussi perte de cheveux et cuir chevelu qui me démange….bref je vais la reprendre !

  • C’est complétement dingue ce que l’arrêt de la pilule peut provoquer chez nous les femmes. J’ai arrêter la mienne il y a 4 ans et demi j’ai perdu du poids et j’avais senti que j’étais beaucoup moins déprimer moralement. Il est vrai que mon cuir chevelu me démangeait pas mal à cette époque mais le henné et les shampoings naturels ont sauvé la mise 🙂 Bref je ne reprendrai plus jamais d’hormone en contraception ça c’est sûre ! A bientôt 🙂
    Valentine

Pour laisser un petit mot avant de partir...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.