Mon avis sur le Sérum CHI à l’huile d’arbre à thé

Mon avis sur le Sérum CHI à l’huile d’arbre à thé

Habituellement adepte de l’épluchage de la composition des produits cosmétiques que j’utilise, j’ignore pour quelles raisons le sérum pour les cheveux de la marque CHI à l‘huile d’arbre à thé m’a complètement bernée. En effet, ce n’est qu’une fois après avoir terminé le petit flacon de ce produit reçu dans une box que je me suis penchée sur les ingrédients de ce miraculeux sérum.

La présentation du produit…

Le produit dégage une forte et fraîche odeur de menthe et d’huile d’arbre à thé. J’imagine que c’est en partie pour cette raison que je lui ai d’abord fait aveuglément confiance. Comment douter d’un cosmétique au parfum si naturel ?

J’ai donc commencé à l’utiliser de deux manières différentes; la première en l’appliquant généreusement sur cheveux humides lors d’un shampoing, la seconde sur cheveux secs en plus petite quantité. J’ai toujours utilisé le sérum sur les longueurs, jamais sur les racines ou le cuir chevelu. Chaque fois et notamment après l’application sous la douche, les cheveux, semblaient très légers, plus doux et brillants mais surtout faciles à démêler (ce qui était un soulagement pour moi qui les porte très longs).

Ses effets…

Le sérum CHI à l’huile d’arbre à thé fonctionne plutôt bien et tient donc ses promesses. L’effet s’estompe cependant deux jours après pour laisser une chevelure beaucoup plus terne et lourde que d’habitude.

2301356

Cette efficacité a commencé à me mettre la puce à l’oreille quant à la « propreté » de la composition du produit, car j’avais décidé d’éliminer il y a cinq ans tous les silicones de ma routine capillaire. Après avoir testé de nombreux shampoings et démêlants aux compostions saines et naturelles, je sais désormais qu’il est presque impossible d’éviter les nœuds et de gainer les cheveux sans avoir recours aux silicones. De plus, le rendu  éphémère du sérum CHI indiquait que le cheveu n’était pas en meilleure santé mais plutôt enrobé d’un joli vernis qui s’écaillait au bout de deux jours. C’est en me renseignant sur le prix du grand format que je suis tombée sur la description de son infecte composition; c’est un savant mélange de nombreux silicones, substances toxiques, joyeux perturbateurs endocriniens et huiles naturelles (ouf !).

Conclusion

Pour conclure, après avoir testé le produit pendant un mois et avoir apprécié certains de ses effets, j’ai décidé de ne pas acheter ce sérum dans son format original, et ce pour deux raisons. D’une part, je refuse catégoriquement de réintégrer les silicones et autres substances nocives dans une routine que je tente de garder saine depuis plusieurs années. L’autre raison pour laquelle je tiens à bannir ce produit est le marketing qui l’entoure et qui compte sur notre naïveté pour le vendre (flacon vert, ingrédients naturels mis en avant, audace de la mention « sans paraben » alors que la composition est loin d’être recommandable). Vous pouvez cependant retrouver le sérum sur ce site s’il vous intéresse.

À la place de ce sérum, je teste désormais alternativement deux nouveaux produits : l’Huile Majestueuse de la marque Karethic et l’Huile Sèche Paradisiaque de la marque Alphanova dont je vous parlerai dans quelques semaines.

À bientôt !

Addendum 08/2017 : Mon article à propos des huiles sèches capillaires que j’utilise est disponible ici.

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez le partager ici :


Pour laisser un petit mot avant de partir...